Le dernier mot du roi

S'appuyant sur les écrits de l'historien français Philippe de Commynes, Pierre Moustiers choisit de raconter au présent les derniers mois du règne de Louis XI. On ne peut s'empècher de faire une comparaison avec notre siècle. A méditer.
EXTRAITS DE PRESSE (ordre chronologique)

"L'ambition de ce livre est considérable : les derniers jours de Louis XI, misères et splendeurs d'un règne".
Michel Tournier (10 avril 2003)

"... l'expression d'une gravité et d'une profondeur qui relèvent chez l'auteur d'une interrogation authentique".
Jean Guy Soumy Populaire du Centre" (18 avril 2003)

"Moustiers est un romancier qui invente à sa tête et à sa main. Avec quelle habileté !".
François Nourissier:"Le Figaro Magazine" (26 avril 2003)

"On saluera l'extraordinaire justesse de plume de cet auteur hors du commun et des modes".
Patrick Lorenzini:"Nice Matin" (27 avril 2003)

"Il fallait à Pierre Moustiers un personnage de l'envergure de Louis XI pour passer du roman à l'Histoire".
Jean Contrucci:"La Provence" (27 avril 2003)

"Dans ce livre se cache une extraordinaire force d'humanité".
Jacques Lovichi:"La Marseillaise" (27 avril 2003)

"Avec une écriture magistrale Pierre Moustiers raconte la mort de Louis XI comme si c'était aujourd'hui".
Françoise Xenakis: "Télématin" (2 mai 2003)

"Quel admirable portrait !Louis XI a ici une présence saisissante dans sa grandeur tragique jusqu'à la dernière page".
Bruno d'Epenoux:"Télé Z"(6 mai 2003)

"Il y a là de grandes vérités universelles, le destin d'un homme, la fragilité de la vie, la force du pouvoir, le sens de l'histoire et le goût de construire une nation. Enfin, de la littérature, de la vraie".
Jacqueline Dana:"Arts Actualités Magazine" (7 mai 2003)

"C'est aussi merveilleusement écrit que passionnant".
Marie Delarue:"National Hebdo" (8 mai 2003)

"Un beau texte profond à l'érudition subtile".
P.J. Catinchi:"Le Monde" (9 mai 2003)

"Ce beau livre se lit comme une légende".
Roger Bichelberger:"Le Républicain Lorrain" (18 mai 2003)

"Pierre Moustiers montre avec sa finesse de style et d'analyse que peu importe le rang du roi dans la suite des rois. Unfort beau livre".
Lucien Guissard :"La Croix" (22 mai 2003)

"Pierre Moustiers signe un roman grave et beau, intense et léger... preuve supplémentaire de son extraordinaire talent".
François Billes Dauphiné Libéré" (25 mai 2003)

"Frémissant d'intelligence et d'émotion... une finesse de vue, une sagacité historique tout à fait remarquables. Homme d'aujourd'hui, Moustiers ne récrit pas l'Histoire. Il l'investit en romancier".
Jean Claude Lebrun: "L'Humanité" (29 mai 2003)

"Pierre Moustiers s'investit dans le récit en tant que citoyen du Crème siècle. Nous découvrons les rêves fondateurs d'une sociétéféodale devenant une nation. Remarquable !".
Jean Rémi Barland:"Lire" (Juin 2003)

"Les sentiments s'expriment avec la précision d'une langue aimée. L'enjeu littéraire était considérable : il imposait une projection sans grimace d'époque. Pari tenu".
Benoît Gousseau:"Politique Magazine" (Juin 2003)

"On découvre un Louis XIXI particulièrement lucideparticulièrementlucide qui prépare à la manière des grands visionnaires sa succession".
Hubert Lemonnier:"La Presse de la Manche" (15 Juin 2003)

"Jamais Pierre Moustiers n'est allé aussi loin dans l'approche du mystère, du pardon, de l'abandon qui est l'essence même de la vie spirituelle et de la vie tout simplement".
Jean Meyssignac:"France catholique" (20 Juin 2003)